Notre Contexte

Au Moyen Orient et en Afrique du Nord, les jeunes (âgés de 18 à 30 ans) représentent la population la plus importante au monde dans cette tranche d'âge. Elle constitue, pour les employeurs de la région, un formidable vivier et une source intarissable de talents et d'énergies. Selon l'Enquête Globale Annuelle des Chefs d'Entreprise établie en 2011, 87% des chefs d'entreprise estiment que la mise en adéquation des qualifications de cet immense potentiel avec les besoins spécifiques du marché de l'emploi constituera l'un des enjeux les plus difficiles pour la région MENA.

Cette inadéquation entre les qualifications enseignées dans les systèmes éducatifs et les besoins du marché du travail dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord représente l'une des causes du chômage endémique, état de fait corroboré par 31% des employeurs qui, dans le monde entier, ont reconnu rencontrer des difficultés à pourvoir des postes en raison du manque de talent approprié. Parallèlement, les attentes des employeurs qui privilégient la qualification et la fidélité de leurs futurs employés ne cadrent pas avec celles des chercheurs d'emploi qui prisent davantage la dignité et la sécurité d'un travail.

Les chefs d'entreprise de la région MENA, conscients de cette disparité et du non-cadrage entre jeunes chercheurs d'emploi et entreprises, affirment leur volonté de s'impliquer davantage dans le développement qualitatif de leur personnel. Le rapport Arab Human Capital Challenge : The Voice of CEOs met en exergue que 65% des personnes interrogées ont exprimé leur souhait de ne pas seulement se comporter comme des patrons envers ces jeunes collaborateurs, mais davantage comme des mentors qui inspireraient et suivraient leurs carrières.